27 janvier 2010

3 siècles de retard sur ce bon monsieur de La Fontaine

_______________1000fablesdelaFontaine

Ce bon monsieur de La Fontaine en est-il à devoir se retourner dans sa tombe ?

Son art poétique faisait un usage juste de l'argumentation indirecte (pratique aussi fine que discrète, améliorant l'esprit sans le blesser) ainsi que du labeur de moraliste modeste quant aux défauts de notre espèce autant que sur les rares sagesses de ses contemporains.
Or, plus de 3 siècles après son décès, les préceptes les plus évidents de ses meilleures fables restent sans effet sur les plus célèbres terriens actuels.

Aucun chef de gouvernement, aucun grand responsable de l'économie mondiale n'a encore tiré le moindre enseignement de, par exemple, celle-ci

LE LION S'EN ALLANT EN GUERRE
Le Lion dans sa tête avait une entreprise.
Il tint conseil de guerre, envoya ses prévôts,
 Fit avertir les Animaux :
Tous furent du dessein, chacun selon sa guise :
 L'Éléphant devait sur son dos
Porter l'attirail nécessaire,
Et combattre à son ordinaire ;
 L'Ours s'apprêter pour les assauts ;
Le Renard ménager de secrètes pratiques ;
Et le Singe, amuser l'ennemi par ses tours.
Renvoyez, dit quelqu'un, les Ânes qui sont lourds,
Et les Lièvres sujets à des terreurs paniques.
Point du tout, dit le Roi,  je les veux employer.
Notre troupe sans eux ne serait pas complète.
L'Âne effraiera les gens, nous servant de trompette;
Et le Lièvre pourra nous servir de courrier.
Le monarque prudent et sage
De ses moindres sujets sait tirer quelque usage,
 Et connaît les divers talents.
Il n'est rien d'inutile aux personnes de sens.

La principale moralité que l'on peut tirer de cette fable est que chacun, chacune (même s'il/elle est sujet aux terreurs paniques ...) peut s'avérer utile à la collectivité et mérite un respect égal aux autres individus.
Or, les chefs d'état et les autres grands responsables économiques laissent au chômage de plus en plus de leurs sujets pendant de plus en plus d’années consécutives...

__________________buvez_de_la_Fontaine

Alors, pour leur rappeler gentiment les 3 siècles de retard qu'ils ont sur Jean De La Fontaine, on peut se livrer à des parodies  telles

 

 

LA FOURMI marchande et LA CIGALE décroissante

(ou la nouvelle crise de surproduction qui risque d’éclater cette année et les personnes qui rechignent à trop consommer)

La Fourmi marchande ayant tellement stocké

durant tout l'hiver

qu'elle se retrouva fort encombrée

quand soleil  et nouvelle crise furent revenus :

qui lui prendrait maintenant ces monceaux

de téléphones portables ou d'appareils photos ?

Elle tenta de démarcher

chez la Cigale décroissante sa voisine,

la poussant à  lui acheter

quelques appareils pour subsister

jusqu'à la saison prochaine.

" Vous me paierez, lui dit-elle,

après le mois d'août 2010, foi de commercial,

intérêt du crédit et défense du capital. "

La Cigale décroissante n'est plus vraiment gourmande :

c'est là son moindre défaut.

" Que faisiez-vous au temps froid ?

Dit-elle à cette  fourmi amasseuse.

- Nuit et jour à tout venant

Je stockais, ne vous déplaise.

- Vous stockiez ? j'en suis fort aise ;

Eh bien ! soldez maintenant. "

 

 

Le Cigale Élyséenne et la Fourmi asiatique

le monarque de l'Élysée ayant caqueté

dans toutes les télés,

se trouva fort dépourvu

quand la crise fut venue :

dans les caisses publiques, plus un seul petit euro

de nos taxes ni de nos impôts.

Il alla crier famine

à la grande Chine sa copine,

la priant de bien vouloir lui acheter

quelques avions et plusieurs TGV

dans une palabre des plus futiles.

« Je vous le rendrai lui dit-il

avant août 2012, foi d’avocat,

en important alors des produits chinois. »

Mais la Chine n’est pas si bonne :

c’est là une de ses vertus.

"Que faisiez-vous quand on se remuait le cul ?"

dit-elle au petit homme.

" Nuit et jour, à la télé ou au Fouquet's puis sur un yacht,

je flambais, ne vous déplaise,

des milliardaires payaient mes fêtes et mes fautes

alors, un bouclier fiscal, je leur ai offert

à ces braves milliardaires ;

mon salaire, je me suis débrouillé pour qu'il soit triplé

Les Français ont dû aussi le payer."

_"Vous flambiez ? J’en suis fort aise,

Eh bien, mentez maintenant ! »

Effectivement,
l'accumulation des faussetés voulues par les chefs d'état les incite à nous mentir de plus en plus.
Alors, à nous, bloggeurs et bloggeuses, de constituer un bon contraste en continuant à être franc.
D’où … scoops, de mon côté, j'avoue  d’abord... être ... à nouveau ... célibataire, je reconnais aussi  posséder des centaines de livres et CD, non pas pour les stocker afin de les vendre ultérieurement (clin d’œil à LA FOURMI marchande et LA CIGALE décroissante), mais pour m’y plonger.
Enfin, le même contenu sur mon autre blog 
http://jean-francois-jef.20six.fr/

   Jef


Posté par SeniorJef à 14:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur 3 siècles de retard sur ce bon monsieur de La Fontaine

    trions

    un site pour 'donner' que je site chez moi
    c'est la décroissance !!!! c'est très bien
    héhé et tous devraient avoir lu "l'art de la simplicité" en livre de poche de dominique loreau.
    ghis

    Posté par ghis, 27 janvier 2010 à 21:53
Poster un commentaire